Gérer naturellement les poussées dentaires

Tu n’en peux plus de ces poussées dentaires interminables.

Sa dernière crise de larmes, cette dernière nuit hachée et ses petites fesses à sang ont fini de t’achever !

Tu n’en peux plus de voir ton bébé souffrir et de ne rien trouver pour lui apporter un peu de confort.

Voici quelques pistes qui, je l’espère, pourront améliorer le confort de ton enfant

J’étais plus ou moins dans le même cas. Et avec un bébé RGO, si tu connais, c’est pire car l’hyper-salivation fait flamber le RGO.
Je suis donc partie en quête de moyens naturels pour soulager Choubidou.

Et ça fonctionne !

Pour soulager la douleur

  • Les hydrolats sont un alliés de choix car ils possèdent les mêmes principes actifs que les huiles essentielles dont ils sont issus sans en comporter les inconvénients. On peut utiliser la Camomille Romaine seule ou le Cassis en association avec la précédente. Soit en compresse sur la joue, soit dans un bib soit via le lait de la maman ou encore en spray plusieurs fois par jour directement sur les gencives.
  • L’huile essentielle de Clou de giroflier est très efficace, c’est d’ailleurs le clou de girofle qui compose et donne l’odeur à l’Eugénol ce produit qui « sent le dentiste ». Attention, jamais pure ! On la dilue dans de l’huile végétale impérativement et on masse les gencives de bébé. Elle a l’avantage d’être anesthésiante et antiseptique.
  • Les anneaux dentaires que l’on peut mettre au frigo sont aussi très utiles car le froid anesthésie et fait donc diminuer la douleur. Attention, on les met au frigo et jamais au congélateur sous peine de brûler la gencive de bébé.

    Pied de dentition unique réalisé pour Choubidou

  • Les tisanes, que l’on trouve facilement sont aussi très utiles. La camomille romaine ou encore la guimauve sont celles que j’ai utilisée. Mais on peut faire une synergie composée de camomille romaine, reines des près et marjolaine.
  • L’homéopathie n’est pas en reste. On trouve des préparations spéciales quenottes de nos bébés. J’ai une préférence pour les suppositoires de chez Weleda qui ont été terriblement efficaces ici.

Pour soulager l’érythème fessier

  • La fécule de maïs que l’on applique sur peau bien sèche, plutôt en journée pour que les urines ne macèrent pas dedans. Elle aide à la cicatrisation.
  • Huile végétale : notamment celle d’avoine, de calendula (macérat huileux) qui réparent la peau et la protègent pour éviter les attaques des selles. Ou encore celle de noyaux d’abricot qui est émolliente et régénérante. Toutes les 3 sont peu grasses et sont donc parfaites pour le petit popotin des bébés.
  • Laisser les fesses à l’air. Plus facile en été si l’on ne pratique par l’HNI (Hygiène naturelle infantile)

 

Pour soulager le rhume

  • Les huiles essentielles, en diffusion lorsque bébé est absent seront d’une grande aide. L’Eucalyptus radié pour son action mucolytique, la Ravintsara pour son action immunostimulante et antivirale. On peut aussi leur associer la cardamome, toujours en diffusion.
  • Les hydrolats, de nouveau, sont utiles. L’HA de Thym à linalol dans l’eau du bain pour son action antibactérienne et stimulantes du système immunitaire. L’hydrolat de sauge en « bain de bouche » pour les douleurs dentaires mais aussi pour évacuer le mucus.
  • L’eau de mer, il existe des sprays spéciaux pour bébés mais on peut aussi utiliser du sérum physiologique pour bien le moucher.

Pour l’aider à bien dormir

  • Encore une fois, on utilisera volontiers des hydrolats. Notamment l’hydrolat de Fleurs d’oranger qu’on a ajoutera à hauteur d’une cuiller à café dans le bib du soir. Pour le bébé allaité, on diffuse 15 minutes dans sa chambre ouvert de l’HE de Mandarine

Pour aller plus loin :

Ce que je n’ai pas essayé mais qui  aide aussi : collier d’ambre ou de noisetier, racine de guimauve et bâton de réglisse (parfait aussi pour le RGO au passage).

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2016

Laisser un commentaire