Choubidou a testé la Parole Au Bébé {kinésiologie}

Je connaissais déjà la kinésiologie et la PAB (Parole Au Bébé) pour en avoir fait au cours de ma grossesse.

En fait, après les soucis de conception que nous avions rencontré, j’avais envie de comprendre d’où tout cela pouvait venir, même si j’avais déjà ma petite idée sur la question.

Qu’est-ce que la kinésiologie ?

C’est une médecine douce qui utilise nos réflexes musculaires pour faire appel à la mémoire du corps et ainsi repérer les blocages, nos blocages émotionnels et énergétiques.

Elle s’adresse à tout public, tant adultes que enfants et à n’importe quelle période de notre vie.

La PAB utilise donc le test musculaire sur le parent (père ou mère, peu importe), pour faire « parler » un enfant qui n’en a pas encore la capacité.

J’en ai donc fait pendant la grossesse à 22 et 24SA. On a pu débloquer certaines choses, j’ai pu en découvrir d’autres mais surtout, cela a remué tellement de choses que c’est ce qui a provoqué les contractions et m’a mise en MAP (Menace d’Accouchement Prématuré) lié à un traumatisme utérin (pas physique) et autres histoires familiales peu sympathiques.

Bref, vu les galères tant en conception que pendant la grossesse jusqu’à l’accouchement catastrophique, je m’étais dit que je ferais de nouveau des séances. Puis j’ai eu envie de comprendre le RGO de Choubidou et par l’intermédiaire d’une amie, j’ai été en contact avec une étudiante en kinésio.

Nous avons donc pris rendez-vous en septembre.

kinésiologie

Mon rendez-vous en PAB

Je lui raconte donc tout (enfin j’espère) de la conception hyper longue, de mes réactions carabinées aux traitements de PMA, de mes hospits, de ma MAP, de mon alitement forcé, de mon accouchement catastrophique (la péri qui fonctionne pas et l’anesthésiste qui s’y reprend à 2 fois, la dilatation complète en 4h mais Choubidou qui me remonte dans les côtes, l’injection d’ocytocine, l’épisio, les cuillers, la ventouse…), ce petit bébé tout parfait qui n’arrive pas à téter et qui perd trop de poids, ma chute de lactation qui m’épuise et me fera passer aux bibs et le début du RGO et toutes les galères que cela amène.

Angélique me pose aussi quelques questions, à savoir s’il n’y a pas eu d’évènements majeurs pendant la grossesse (décès, séparation, déménagement…) et la séance commence.

J’ai trouvé cela très fort, d’autant plus que cela concernait mon enfant, j’ai réfréné mes larmes souvent parfois et j’ai le cœur qui en pris un coup. Ce beau petit bébé que j’élève du mieux que je peux et pour lequel je n’ai pas compris certaines choses, c’est un véritable déchirement.

Je ne peux pas raconter ce qu’il est sorti de cette séance car cela ne concerne pas que moi mais il en a résulté que Choubidou portait en lui une colère qui ne le concernait pas et qui était bien antérieure à sa conception.

Je laisse maintenant la place à Angélique qui parle de toute cela bien mieux que moi.

  • Bonjour Angélique, peux-tu te présenter rapidement et nous raconter ton parcours, ce qui t’a amenée à la kinésiologie et plus particulièrement la PAB ?

Après une expérience de près de dix ans en quincaillerie de bâtiment, l’arrivée de mes jumeaux dans ma vie a changé beaucoup de choses (bébés miracles). En effet, je suis restée en congé parental afin de les voir grandir pendant leurs premières années et j’ai fait la connaissance de la Kinésiologie pendant ce laps de temps. Cette dernière  m’a beaucoup aidée à retrouver mon équilibre et a permis a mes enfants de surmonter leur traumatisme de naissance prématurée.

Suite à cette rencontre avec la discipline, j’ai décidé de m’y former à des fins familiales. Plus j’avançais dans mon apprentissage et plus je trouvais dommage de ne pas partager cet outil formidable au-delà de notre maison. J’ai finalement décidé de me reconvertir dans ce domaine afin de pouvoir aider naturellement les gens à aller mieux et leur permettre de retrouver leur potentiel pour avancer plus sereinement dans leur vie.

La Parole au Bébé m’est apparue comme une évidence pour aider ces bébés qui n’ont pas encore la parole et qui ont tant de choses à dire ! Ces enfants qui ne mangent pas ou peu, régurgitent, ne dorment pas… autant de symptômes qui tentent de nous dire ce qui se joue dans leur tête !

  • Peux-tu nous expliquer rapidement ce qu’est la kinésiologie et la PAB ?

C’est une méthode de médecine douce qui allie les techniques ancestrales asiatiques, tibétaines et ostéopathiques. La Kinésiologie est très efficace dans les problèmes d’apprentissages, les burn-out, la défusion des traumatismes de vie et du stress, dans la gestion de la douleur, les addictions… et dans le cas du périnatal avec la PAB,  donne la parole aux plus jeunes dès leur naissance ou in utéro pour soulager les symptômes ou les comportements atypiques.

  • Pourquoi, dans quelles situations les parents pourraient avoir l’aide d’un praticien formé à la PAB ?

Pour les soucis de conception, les symptômes de grossesse comme le diabète gestationnel, les vomissements des premiers mois, des douleurs. La PAB intervient également dès la naissance avec ces enfants qui ont des comportements atypiques, ne mangent pas ou peu, régurgitent, dorment mal, ont des soucis de peau… dès que les parents se posent des questions ! Les adultes aussi peuvent y avoir recours pour trouver une croyance ancrée depuis l’enfance ou même avant, qui crée des réactions inexpliquées à l’âge adulte par exemple.

  • Que t’apportent les consultations que tu fais avec les parents et leurs enfants ? Dans ta vie privée ou professionnelle ?

C’est très riche en émotions pour moi car cela me renvoie systématiquement à une période de ma vie. Aider ces bébés me remplit de joie car on sent le soulagement de l’enfant pendant la séance dans la plupart des cas. Les parents apprennent beaucoup de choses sur leur enfant et se rendent compte combien ces petits êtres comprennent tout et bien plus que ce que l’on croit ! Cela me permet d’avoir un autre regard sur mes propres enfants et je grandis avec eux en apprenant tout cela ! Chaque séance m’apporte autant qu’à la famille que je reçois !

  • Quels conseils donnerais-tu aux parents qui ont peur de se lancer ou qui sont sceptiques ?

Que cela ne sert à rien de rester dans le désespoir d’une situation car cela est inconfortable pour toute la famille bien souvent. Quand on peut donner la parole dès le plus jeune âge à son enfant et comprendre ce qui se passe pour lui, pourquoi s’en priver quand cela permet de sortir d’une situation ? Je les invite à consulter le site www.brigittedenis.com, le site de la créatrice de la méthode sur lequel apparaît des histoires de cas et des témoignages de parents ayant franchi le cap et ayant consulté. C’est riche ! Et j’envisage de donner la parole aux parents que j’ai moi-même reçus sur mon site internet qui est actuellement en construction.

  • Et si les Nantais ont envie de te rencontrer pour une séance, où, comment, peuvent-ils te contacter ?

Ils peuvent me contacter au 06.32.82.62.40 ou par mail pour toute question, ça n’engage à rien : aclavier85@free.fr. J’ouvrirai un cabinet début 2017 en Sud Loire pour recevoir ces familles, en attendant, je me déplace essentiellement sur ce secteur.

  • As-tu quelque chose à rajouter ?

Oui, beaucoup car je suis passionnée par ce que je fais ! Mais si je dois résumer les choses, je dirais que je veux apporter du bien-être aux gens par la kinésiologie et ce, dès le plus jeune âge. C’est une méthode qui vous donne des clés que vous pouvez réutiliser chez vous, en toute autonomie, afin de mieux vivre au quotidien !

Ne pas hésiter à m’envoyer un mail pour demander des informations, je me ferai un plaisir de répondre aux questions !

Merci Angélique !

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2016

Laisser un commentaire