Je jardine avec Mon petit coin vert

Pour Pâques, j’avais proposé à Choubidou une activité jardinage qu’il avait bien apprécié.

Aussi, quand j’ai été contactée par Mon petit coin vert, je me suis dit que c’était une chouette occasion de réitérer l’expérience. Choubidou ayant grandi depuis avril (4 mois de plus à cet âge, en terme d’acquisition c’est vraiment énorme), il me paraissait logique qu’il soit encore plus proactif dans l’activité ou, au moins, qu’il aurait plus d’assurance et de précision dans ses gestes.

 

 

Mais tout d’abord, au final, c’est quoi Mon petit coin vert ?

Pour en parler le mieux, voici les information que j’avais reçues par mail :

« Nous sommes un jeune couple et nous venons de créer Mon Petit Coin Vert.

C’est un site de box de jardinage éco-responsables et bio pour les citadins afin de leur permettre de jardiner en lien avec la nature et au rythme des saisons.

Notre projet consiste à développer une activité nouvelle promouvant des aliments sains et de maintien de la biodiversité de la ville. »

Le mail me faisait déjà bien envie, puis je suis allée visiter le site et l’idée m’a vraiment séduite.

Notamment la version qui se pose sur les balcons. Pour ceux qui vivent en ville sans jardin, c’est vraiment une super idée.

J’ai donc reçu mon colis courant août et j’ai attendu le retour de Choubidou afin que nous l’ouvrions ensemble pour qu’il puisse découvrir en même temps que moi ce avec quoi nous allions nous amuser.

De quoi était composé ma box ?

  • 2 pots géotextile au sol (2x12L)
  • 2 variétés de semences bio reproductibles (radis et mâche)
  • 8 godets en tourbe biodégradables
  • Du terreau pour semis bio (500ml)
  • 1 guide de jardinage

Ni trop, ni trop peu, j’ai trouvé cette box d’essai vraiment très bien composée.

Et le petit truc en plus, le paillage utilisé dans la box pour protéger les produits peut être mis dans les pots, il est biodégradable et naturel.

Évidemment, faire des semis fin août n’est pas le plus judicieux mais étant donné qu’il ne fait pas des chaleurs énormes sur Nantes ces derniers temps, j’ai tout de même tenté l’aventure.

Les gens qui me connaissent le savent, je ne suis pas du genre  à lire les modes d’emploi et autres notices… Encore moins cette fois-ci où je voulais que ce soit Chouchou qui jardine de lui-même.

Je l’ai, malgré tout, feuilleté ensuite et je l’ai trouvé plutôt bien fait.

J’ai trouvé le concept vraiment très ludique, même sans forcément y inclure un enfant.

J’ai beau avoir un jardin, nous y avons principalement planté des petits fruitiers (fraises, groseilles, myrtilles, framboises, rhubarbe…) et je n’ai donc plus de place pour y planter autre chose. Aussi, je trouvais l’idée des pots en géotextile vraiment intéressante.

C’est joli, c’est naturel, ça prend peu de place, ça se transporte facilement et une fois que la saison est terminée on peut les plier et les remiser dans le cabanon.

J’ai donc laissé Choubidou remplir les godets de terreau puis il a déposé les graines (que j’avais mises dans ma main sinon le sachet entier y serait passé !).

Ensuite, nous avons rempli de terreau les pots en géotextiles et y avons déposé les godets. J’ai attendu 2/3 jours que les premières pousses apparaissent afin de les espacer puis j’ai finalement enfoncé les godets complétement dans le terreau.

Chaque soir après ma sortie du boulot, je le récupère chez sa nounou et nous avons ce nouveau petit rituel : aller voir comment se portent nos semis et les arroser si besoin.

J’ai choisi de ne planter que les semences de radis car j’ai une idée en tête : à maturité je les ferai retirer par Choubidou pour qu’il voie que les radis pousse en terre.

 

 

 

 

Voici nos radis après une semaine de pousse, je viendrai mettre l’article à jour au fur et à mesure.

Évidemment, les graines sont plantées par un enfant de 2 ans, idéalement il faut les espacer bien plus que ça.

Sitôt que nous aurons ramassés tous les radis, je m’attaque à la mâche (soyons nantais jusqu’au bout !)

Et toi, jardines-tu avec tes enfants ? Dis-moi tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *