Soigner le RGO de façon naturelle

Quelle alternative à l’allopathie pour aider à soigner le RGO ?

Après avoir écrit mon article sur les soins aux naturels, j’ai pensé qu’il pourrait être utile d’en rédiger un au sujet des soins naturels pour le RGO.

Souffrant moi-même de RGO, j’ai découvert sur le tard des moyens naturels après avoir consommé chaque jour des IPP depuis de trop nombreuses années.

Tout ne pourra pas être donné dès les 1ers jours de vie, évidemment. A mon sens, avant 1 mois il vaut mieux attendre.

Ensuite, on pourra essayer les infusions en petites quantités, elles ne devront surtout pas remplacer le lait ! A partir d’1 mois, cela me paraît bien, en demandant, bien évidemment, conseil à son médecin traitant, son pédiatre, sa sage-femme, sa puéricultrice… que sais-je.

L’homéopathie pourra être commencée à peu près au même moment.

Cet article n’a absolument pas pour but de se substituer à un quelconque avis médical au sujet du RGO, il a simplement pour but d’aiguiller sur les moyens naturels à notre portée.

Les moyens naturelle et à notre portée :

Achillée millefeuille : en infusion, elle régule l’acidité, stimule l’appétit. La maman allaitante peut aussi boire ces infusions, les propriétés de la plante passant dans le lait. Attention, les HE de cette plante sont formellement interdites aux bébé et femmes enceintes. Il est préférable d’utiliser l’hydrolat dans le doute.

img_4375tagAloe vera : son gel, en interne, aide à cicatriser et protège l’estomac. Attention cependant à son action laxative. 1 à 2 gouttes dans une boisson avant le repas (biberon ou sur le mamelon si allaitement).

Argile blanche : sert de pansement et aide à la cicatrisation : 1cc dans 3/4 de verre d’eau à laisser reposer une nuit puis faire boire après chaque repas sur 24h.  img_4376tagAttention, elle peut constiper, à associer au psyllium blond.

Basilic : anti-bactérien et anti-spasmodique, on peut ajouter quelques gouttes d’hydrolat de basilic dans une purée, dans un biberon de lait ou d’eau (idéalement tiède)

img_tagBicarbonate de soude : 1/2cc dans une boisson sur 24h quand la douleur est trop forte.

Chardon-Marie : plutôt utilisé pour pour « réparer » le foie, cette plante est aussi efficace en cas de reflux. Elle est d’ailleurs galactogène, parfaite pour les mamans allaitantes. Plutôt en tisane, on peut aussi l’utiliser en gouttes (attention à l’alcool).  Plutôt à partir de 12 mois, quelques gouttes diluées dans un liquide, en cure si nécessaire et pas trop longtemps.

Figuier : il facilite la cicatrisation des muqueuses de l’estomac. C’est aussi un anxiolytique, parfaits pour les petits bébés RGO qui sont souvent nerveux et hypertoniques. img_4369tagEn gemmothérapie,  5 gouttes dans le biberon du matin. Attention à choisir un produit sans alcool !

Guimauve : elle apaise l’estomac grâce à la pectine qu’elle contient et le mucilage tapisse les parois de l’œsophage. On obtient le mucilage en mélange la poudre de racine de guimauve avec un peu d’eau que l’on laisse infuser quelques heures puis on récupère le gel formé. La racine de guimauve est aussi un produit idéal lors des poussées dentaires.

Homéopathie :

Argentum nitricum 4ch, 3 granules 2 à 4 fois

Calcaera carbonica 5ch, 3 granules 2 à 4 fois par jour img_4370tag

Tabacum D10, 5 granules dans la journée

Cuprum metallicum D6, trituration, 1 cuiller mesure le soir

Lithothamne :  petite algue marine, elle va alcaliniser l’estomac. Intéressante pour les bébés APLV ou vegan, elle est très riche en calcium. 1/2cc avant les principaux repas.

Psyllium blond : son mucilage protège en cas de remontées. 1/2cc dans un liquide à laisser gonfler puis faire avaler à bébé (si refus, essayer avec du lait, un purée, une compote… n’importe quel aliment semi-liquide). img_4371tagAttention cependant, il peut provoquer des diarrhées à fortes doses, l’associer à l’argile blanche.

Souci officinal (calendula) : plante cicatrisante par excellence, elle soulage les inflammations gastriques. Quelques gouttes d’hydrolats pour les touts petit, en infusion pour les plus grands.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Pour ma part, ici, en plus de l’IPP, nous avions de l’homéopathie de chez Weleda. J’ai aussi utilisé les bourgeons de figuier (qui ont vraiment bien fonctionné sur moi).

Pour en avoir discuté avec différentes naturopathes, la poudre d’argile blanche, le gel d’aloe vera et la poudre de lithothamne fonctionnent aussi très bien.

Évidemment, tout ceci n’est a tenter que par cure avec des pauses et chacun leur tour si l’un ne fonctionne pas.

En tant qu’adulte, j’ai pris un IPP quotidiennement pendant près de 6 ans. J’ai pu constater les effets du figuier après une petite dizaine de jour pour finir par me passer de l’IPP alors que ça aurait été vraiment impossible avant.

Pour rappel : parcours RGO de Choubidou

Un commentaire

  1. Ping :Choubidou et nous avons testé le RGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *